L’AUTRE RIO + Rencontre avec Emilie Beaulieu-Guérette

L’AUTRE RIO + Table ronde avec Emilie Beaulieu-Guérette
Nationalité : québécois
Sortie le 10 octobre 2018

 

Il y a quelques jours, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Émilie Beaulieu-Guérette, réalisatrice du documentaire L’autre Rio. Une rencontre riche en informations sur l’envers du décor, et les motivations qui ont poussé Émilie à réaliser ce film, au coeur d’une favela de Rio de Janeiro.

La première scène est saisissante. Nous sommes en 2016, les Jeux Olympiques battent leur plein à Rio. Cependant, pour une partie de la ville, le point de vue n’est pas le même. Nous sommes au sommet d’un immeuble désaffecté, l’IGBE (ancien Institut Brésilien de géographie et de statistiques), et les enfants ont les yeux rivés sur l’inauguration des jeux, au Stade Maracanã, qui est suffisamment proche pour ressentir l’ambiance et les explosions de lumières de cet événement mondial.

C’est en utilisant cet événement mondial qu’Emilie s’est infiltrée dans ce milieu, avec l’aide d’un habitant de l’immeuble, nous explique-t-elle. Ce lieu, aujourd’hui disparu, était totalement contrôlé par les trafiquants. Il a donc fallu montrer patte blanche, demander une autorisation et surtout, être accompagné de quelqu’un connu d’eux. Une fois la porte passée, on entre dans un autre monde. Un monde en marge totale où le danger est quotidien, où les gens luttent pour survivre, pour s’en sortir. 

Le documentaire est composé de nombreux plans fixes des lieux, de l’immeuble et ses alentours, intercalés d’interviews des habitants. On est en immersion totale dans le quotidien de ces familles qui nous montrent, contre toute attente, un visage plutôt heureux et bienveillant malgré leur situation difficile. C’est d’ailleurs assez stabilisant de voir ces gens, dans une grande misère (un énorme contraste avec les quartiers de Rio pourtant à seulement quelques mètres de là) et qui malgré tout vivent en harmonie tous ensembles dans cet immense squat, selon des règles proches d’un petit village. 

Emilie Beaulieu-Guérette est diplômée d’anthropologie. Passionnée par l’humain, elle nous livre un documentaire riche, réel et proche des protagonistes, qu’elle a côtoyés pendant plusieurs semaines. Elle a su mettre en confiance ses sujets, avec lesquels elle a gardé contact. Suite à la démolition de l’immeuble en mai 2018, les habitants ont été relogés, par les autorités, aux alentours en attendant un nouveau logement.

Ce documentaire est un de nos coups de coeur de l’année. Il nous sort de notre zone de confort, et nous montre un monde vrai, en marge du Rio cliquant habituellement mis en avant. Un documentaire à voir absolument, qui risque fortement de devenir un classique.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *