PIÈGE POUR CENDRILLON

D’après le roman de Sébastien Japrisot
Une pièce adaptée par Aïda Asgharzadeh
Actuellement au Théâtre Michel 

 

« Mon nom est Michèle Isola J’ai vingt ans L’histoire que je raconte est l’histoire d’un meurtre Je suis l’enquêteur Je suis le témoin Je suis la victime Je suis l’assassin Je suis les quatre ensemble, mais qui suis-je ? » 

Aïda Asgharzadeh nous propose ici une version moderne de l’oeuvre de Sébastien Japrisot, dont le roman est sorti en 1963, remportant dans la foulée le Grand Prix de la Littérature Policière de la même année. Quelle audace de s’en prendre à un tel chef d’oeuvre … Mais c’est un pari réussi. 

L’oeuvre de Sébastien Japrisot est aussi riche qu’elle est méconnue. A part L’été meurtrier ou Un long dimanche de fiançailles, que les films éponymes ont largement mis en avant à leur sortie. L’avantage c’est que des chef d’œuvres comme Piège pour Cendrillon réservent encore de belles découvertes à ceux qui ne connaissent pas bien les livres de l’auteur. 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Japrisot met en scène, dans ses livres, des personnages, souvent des jeunes femmes, très perturbées, que l’existence n’a pas épargnées.

C’est le cas de Michelle (Mi) et Domenica (Do), qui se retrouvent, à un moment de leur vie de jeunes adultes, alors qu’elles ne s’étaient pas vues depuis l’enfance. De manipulation en manipulation, la vie de Do bascule. Ou est-ce celle de Mi ? Qui pourra dire qu’il est sur et certain de savoir qui est qui ? Vous ne vous y retrouvez pas ? Qu’une seule chose à faire : aller voir la pièce !! 

Grâce au jeu des deux comédiennes, et à une très bonne adaptation, on finit par ne plus savoir qui est qui et qui cherche à manipuler qui. Une pièce a voir absolument, à coupler avec le livre … Avant ou après, l’essentiel est de découvrir les deux ! 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *