PAPICHA

Un film de Mounia Meddour
Nationalité : Algérien, Français, Belge
Sortie le 9 octobre 2019

En 1990, en Algérie, le climat social n’est pas au mieux. 
Nedjma vit à Alger. Elle est étudiante, et vit en cité universitaire, avec ses amies. Secrètement, elle rêve d’être styliste. 

Papicha

Papicha, ça signifie jeune fille algéroise, jolie, drôle, qui aime faire la fête … Un état assez contradictoire avec le climat social de l’époque. Tandis qu’on placarde des affiches pour la radicalisation des femmes, Nedjma et ses amies tentent de vivre leur vie, comme avec des oeillères, en escaladant le grillage de leur prison étudiante. Elles idéalisent l’avenir, malgré tout. Les unes professionnellement, les autres sentimentalement. Mais les désillusions sont proches. 

Beaucoup de choses à dire sur ce film mais il est mieux d’aller le voir. On ne se rend pas compte, quand on ne l’a pas vécu, de la condition des femmes, des jeunes filles, dans les pays ou la liberté est limitée. Limitée dès l’entrée dans le monde, à 18 ans, alors qu’elles pensent avoir le monde à portée de mains. Quand on a vécu sa jeunesse dans un pays comme la France, on n’y croit pas. On ne peut pas y croire. Et pourtant. 

Papicha,  c’est un film majeur. Pour le contexte historique, qu’il faut connaître. Pour la rage de ces jeunes filles, auxquelles on s’identifie totalement. Car à une époque, on a eu leur âge. 

Belle avant première au cinéma UGC Ciné Cité 19ème en présence de Lyna Khoudri et Shirine Boutella, à l’occasion de laquelle elles nous ont raconté leurs impressions pendant le tournage. 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *