THE PERFECT CANDIDATE

Un film de Haifaa Al Mansour
Nationalité : saoudien
Sortie le 12 août  

Maryam est médecin dans une petite clinique d’une petite ville d’Arabie Saoudite. Entre la difficulté d’être une femme et de voir les problèmes s’accumuler sans pouvoir rien y faire, de par sa condition de femme, elle cherche à accéder à un poste dans un grand hôpital. Alors qu’elle doit prendre l’avion pour se rendre à une conférence, elle se voit refuser le voyage, pour une autorisation pas à jour. Ses rêves s’envolent, mais pas ses ambitions. 
Elle se retrouve alors embarquée dans un projet un peu particulier … 

Pour présenter son projet à une assemblée exclusivement masculine, Maryam doit s’exprimer en vidéo et pas directement devant eux …

Entre Wadjda (2013) et The Perfect Candidate, il se passe des années et des événements. Si en 2013, Haifaa Al-mansour nous montre une Arabie Saoudite où la femme n’a quasiment aucun droit, il n’en est pas de même aujourd’hui. Les choses ont beaucoup changé. 
La femme accède désormais à certains droits nouveaux (pouvoir conduire, travailler ou retirer le niqab), force est de constater qu’il n’est pas facile de s’habituer à de tels changements. 


Haifaa Al-mansour nous propose un film où l’on voit clairement la séparation entre les familles vivant dans le même environnement, les unes qui profitent de ces libertés acquises pour vivre une nouvelle vie, et les autres qui restent ancrés dans leur ancienne vie. Par peur ou par confort ? Le film d’Haifaa ne se veut aucunement polémique. Si une fois, son personnage explose, quelques minutes, seule femme parmi les hommes, ça n’est pas pour dénoncer. C’est pour montrer, entre autre, que désormais, c’est possible. 

La famille de Maryam est unie, libre, dans la mesure du possible. Leur maman les a quittés, et leur père, compréhensif avec ses trois filles, ne cherchent pas à les empêcher de vivre leurs vies. D’ailleurs, l’une est médecin, la deuxième, photographe à succès, et la troisième est encore lycéenne. Il vit d’ailleurs sa propre passion musicale. Mais malgré tout, même si la femme a désormais plus de libertés, elle reste encore discrète et timide. 

L’avenir nous dira la suite, et dans quelques années, Haifaa Al-mansour nous proposera un nouveau film dans un environnement qui sera peut-être encore différent … 
Même si j’aurais aimé que le sujet soit un peu plus approfondit sur certains points, ce film reste très intéressant et nous montre l’évolution d’une société qui, j’en suis sure, évoluera encore. 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *