OUISTREHAM

Un film de Emmanuel Carrère adapté du livre de Florance Aubenas
Avec Juliette Binoche
Sortie le 12 janvier 2022

Marianne est écrivaine et pour les besoins de son roman en cours sur le travail précaire, rejoint une équipe de femmes de ménage. Elle va y découvrir un monde à part, des femmes d’exception qu’on ne voit pas, mais qui sont indispensables.

Le film est adapté du livre de Florence Aubenas qui, journaliste, s’était infiltrée dans une équipe de femmes de ménage, pour réaliser un reportage fidèle sur la vie de ces femmes et ces hommes qui, au péril de leur vie privée, font tout pour gagner un peu leur vie. Dire « au péril de leur vie privée » parait un peu fort, cependant, c’est bien ça. Se lever à 4h du matin, parcourir parfois à pieds des km pour rejoindre le lieu de travail pour quelques heures, partir dans un autre lieu pour quelques heures de plus en fin de journée, rentrer tard, s’occuper des enfants … Quelle part pour les loisirs, la détente, la vie de couple ?

Marianne, incarnée par une Juliette Binoche parfaite (est-il besoin de le préciser ?) fait connaissance avec des femmes qui vont la former au travail. Dans des bureaux, puis le ferry qui fait la traversée entre Ouistreham et Portmouth. La tâche est ardue : les employés doivent arriver sur les lieux, prendre un bus pour rejoindre le ferry, et le nettoyage des cabines doit se faire pendant l’escale. Pas une minute de plus. Tout doit être fait, et l’équipe partie avant l’arrivée des passager. Dans l’ombre.

L’infiltration de Marianne a un but, l’écriture de son roman, mais elle va être rattrapée par une aventure humaine d’une dimension qu’elle n’avait pas prévue. Plus attachée à cacher le but de sa présence, elle ne voit pas l’attachement que les autres vont lui témoigner. Du moins, elle le comprendra mais trop tard …

Je ne vais pas en dire trop pour laisser les spectateurs découvrir le film, mon blog n’ayant pas la vocation de spoiler, cependant, je me serais attendue à une fin plus heureuse. Mais au final, c’est la meilleure fin possible, pour ne pas tomber dans une histoire bordée de fleurs bleues qui n’aurait pas été crédible.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *