LA FILLE AU BRACELET

Un film de Stéphane Dumoustier
Nationalité : Français
Sortie le 12 février 2020
Distribution Le Pacte 

Lise, 18 ans, est une jeune fille issue de ce que l’on appelle une bonne famille. Elle vit avec ses parents, et son petit frère. Cependant, depuis 2 ans, elle vit avec un bracelet électronique à la cheville et est assignée à résidence. Elle attend son procès car elle est la principale suspecte du meurtre de son amie Flora, 2 ans auparavant. 

© Matthieu Ponchel

Tout est fait (et bien fait) pour qu’on termine le film sans savoir si Lise est coupable ou pas. Stéphane Dumoustier, d’ailleurs, dit dans une interview que les figurants au tribunal n’avaient aucune idée du scénario, qu’ils ont découvert en même temps que les spectateurs. 

Lise est silencieuse. Trop pour être honnête certainement, mais finalement, c’est une jeune fille de 18 ans, et que sait-on de l’adolescent aujourd’hui ? Et surtout, en oubliant l’époque, la notre et la sienne, coupable ou non, comment aurait-on réagi dans cette situation ? Impossible de le savoir et les parents semblent découvrir même cette jeune fille qu’ils ont pourtant vue grandir. 

Avoir choisi Anaïs Dumoustier pour jouer l’avocat général est un choix audacieux. On se retrouve avec, d’une part, une jeune femme, toute fraîche sortie de l’école, à la place de la très haute autorité. Elle se retrouve, à quelques années d’écart seulement de l’accusée, à devoir faire flancher une jeunesse dont elle sort tout juste. Elle doit s’imposer face à cette accusée qui ne baisse pas les yeux devant elle, et le fait parfois très maladroitement. Ses questions sont pointues, précises, tranchantes. 
Et Lise, défendue par une avocate d’un certain âge, certainement en fin de carrière, qu’on aurait pu croire rigide mais qui se révèle beaucoup plus compréhensive et actuelle. Un croisé assez intéressant qui déstabilise le spectateur. 

© Matthieu Ponchel

Un film à voir absolument. Car c’est le reflet d’une situation totalement réaliste, avec des acteurs parfaits dans leurs rôles, et même Melissa Guers, qui apparaissait pour la première fois à l’écran. 

Au final, Lise est-elle coupable ?
J’ai bien mon opinion, mais je ne la donnerai pas. 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *