DE GAULLE

Un film de Gabriel Le Bomin
Nationalité français
Sortie le 4 mars 2020

En 1940, alors que l’Allemagne s’apprête à occuper la France, Charles de Gaulle est promu Général. Cependant, ses idées ne vont pas dans le même sens que tous le monde au sein du gouvernement … Il va devoir prendre ses propres initiatives. 

Inutile de revenir sur l’histoire, on connait tous au moins les grandes lignes. Le film de Gabriel Le Bomin s’attarde sur une période très courte, la façon dont Charles de Gaulle, tout jeune général, a été envoyé à Londres et comment il a organisé ses interventions avec la BBC. Car ça n’a pas été aussi simple, il a fallu convaincre Churchill et ses hommes. Surtout ses hommes d’ailleurs ! 

Un des points essentiels de ce film ne réside pas tant dans l’histoire. Dès la première scène, on comprend l’importance qu’aura sa vie de famille dans l’histoire, ou plutôt dans l’Histoire. Car on voit bien que c’est sa femme, sa famille, qui lui donne tout le courage qu’il faut pour mener à bien ses projets pour sauver la France de l’ennemi, envers et contre tous (enfin surtout le Maréchal Pétain …). 

Personnellement, je n’aurais pas vu d’autres acteurs pour jouer les rôles de Charles et Yvonne. Je les trouve parfaits dans leurs rôles. 
A propos du rôle d’Yvonne, Isabelle Carré dit : « Ce qui m’anime, c’est même de disparaître dans les histoires qui me sont proposées ». En effet, la discrétion caractérise le personnage et colle parfaitement à l’actrice. Cependant, dans ce film, qui représente seulement quelques jours de l’Histoire, je pense qu’elle n’a jamais été aussi présente pour Charles. 

L’accent est aussi mis sur leur 3eme enfant, Anne, une petite fille née trisomique. A l’époque, la détection ne se faisait pas aussi rapidement que maintenant. C’est lorsque les premières étapes de développement moteurs (tenir la tête, se mettre assis) ne sont pas réguliers, que l’on s’inquiétait pour l’enfant. Le médecin a donc proposé ce qui était à l’époque la seule alternative : laisser la petite fille dans un centre hospitalier, ce que Charles et Yvonne refusent. 

 

En résumé, il s’agit d’un film nécessaire, pour en savoir plus sur les détails de cette période (notons que cette année, nous fêterons les 80 ans de l’Apple du 18 juin), mais aussi pour rappeler que ce grand homme était avant tout un mari et un père. 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *