MONSIEUR

Un film de Rohena Gera
nationalité : Indien
Sortie le 26 décembre 2018

Monsieur est une perle comme il en est d’une rare sensibilité. C’est une fracture de société. L’histoire d’un rapprochement entre deux êtres qui ne doit pas être, car en Inde, il n’est pas possible que cela soit. Avoir des sentiments pour une personne d’une classe inférieure n’est pas convenable, pas possible. Et pourtant.

Ratna est domestique chez Ashwin, un riche héritier d’une famille de Bombay. Il vivait aux Etats-Unis mais est revenu dans la région pour travailler dans la construction immobilière. Peu en fait avec les traditions indiennes, suite à son expatriation, il traite sa servante quasiment comme si elle était une partie de la famille, ce qui n’est pas pour plaire à sa mère. Déjà pour le principe. Et puis elle voit ça d’un mauvais oeil, juste au cas où, dans ce pays où les castes justifient la situation des populations.

Pour ce premier long métrage, Rohena Gera a voulu mettre en scène une partie de son enfance. Quand elle était petite, elle a été élevée par une personne qui était autant partie de la famille et exclue. Un demi privilège qui la gardait dans une situation enviable mais qui pourtant marquait une distance avec le reste de la famille. Elle le montre clairement dans le film, quand les sentiments entre Ratna et Ashwin commencent à s’amplifier, et que Ratna doit rester malgré tout à sa place. Certaines images du film montrent la rupture nette entre le monde caché des gens de service, et le monde extérieur. En l’occurrence, lorsque Ratna monte avec son amie sur le toit de l’immeuble pour voir la ville, et voir ce monde auquel elle n’a pas accès.

Une histoire d’amour totalement impossible. Dans cette société indienne, il n’est pas envisageable, ni pour lui, ni pour elle, de dépasser ça. Une histoire d’amour tout en pudeur, avec des personnages qui pèsent particulièrement la douleur qui les sépare. Mais finalement, la société aura-t-elle vraiment le dernier mot ?

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *