Grégory Montel dans Chère Léa

CHERE LEA

Un film de Jérôme Bonnell
Sortie DVD le 19 avril 2022
Presse : Dark Star Presse

Très étonnée de voir la note plutôt basse du public sur certains sites. Certains critiques le coté entrepreneur littéraire de Jonas, l’intérêt d’un barman pour la poésie d’une lettre écrite en pleine rupture … Et pourquoi pas ? Doit-on ne rien connaitre en littérature si on est entrepreneur ou barman ?

Personnellement, j’ai beaucoup aimé. Même si, effectivement, il n’y a pas beaucoup d’actions. Même si les dialogues ne sont pas percutants. L’idée du film est de suivre Jonas, amoureux transi et malheureux après être vraiment revenu sur terre : sa relation avec Léa est terminée. Impossible pour lui de s’éloigner, il s’installe dans le bar d’en face de chez elle, où il se met à lui écrire une longue lettre. Lui donnera-t-il ? La fin de film vous le dira, ou pas .. Mais en tous cas, c’est sa façon a lui de surmonter cette épreuve.

Ce film me touche d’autant plus, que, depuis que nous avons, moi et mon compagnon, ouvert un bar, je peux tout à fait comprendre le personnage du barman, campé parfaitement par Grégory Gadebois. Discret, mais de bon conseil. Effacé, mais présent. C’est finalement le pilier du film. Et grâce à lui, il y aura peut-être une issue à cette tristesse que porte Jonas. mais ça, vraiment, on ne le saura jamais.

Alors, oui, c’est un film qu’on ne peut pas comprendre si on ne ressent pas les sentiments des personnages, et nous ne sommes pas tous égaux par rapport à ça. Pour moi, ça a fonctionné.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *