SAUVAGE

Un film de Camille Vidal-Naquet
Nationalité : française
Sortie le 29 août 2018

Léo a 22 ans, il vit dans la rue et gagne un peu d’argent en se prostituant au bois de Boulogne. Cependant, au jour le jour, lui, il cherche juste l’amour, l’amour éternel ou de quelques heures, pourvu qu’il soit vrai …

Impossible d’écrire un film sur ce thème sans s’infiltrer sur le terrain. C’est ce que fait Camille Vidal-Naquet, où il lie des liens très forts avec les gens qu’il y a rencontrés. C’est de là qu’est né le personnage de Léo, jeune paumé, errant, sans le sous. Sans domicile, toxico, son avenir n’est pas glorieux et c’est dans le bois de Boulogne qu’il tente chaque soir, de gagner quelques euros.

La première scène, dans un cabinet médical, plante violemment le décor : Léo vit une vie dangereuse. Il la risque d’ailleurs, quotidiennement. Âmes sensibles s’abstenir : le film n’est pas facile à regarder, il n’est épargné aucun détail, ce qui le rend d’autant plus réaliste.

Mais une fois qu’on a gratté le vernis, on découvre l’essence du film et ce qu’a voulu montrer l’auteur : un jeune homme en quête d’amour. Il cherche désespérément quelques minutes de tendresse dans les bras d’un homme ou d’un autre. Beaucoup de choses passent dans le regard de Léo, et dans son besoin de rechercher sans cesse le contact avec ses partenaires d’un soir, d’une heure. En fait, tout ce qu’il veut, c’est poser sa tête sur une épaule, et s’apaiser, au moins quelques minutes.

Sous le contexte un peu violent de la prostitution au Bois de Boulogne particulièrement non-édulcoré, se cache un film d’une grande sensibilité, mené avec justesse par Félix Maritaud dans le rôle d’un jeune homme perdu dans un milieu qu’il ne maîtrise pas.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *