MARY SHELLEY


Un film de Haifaa Al-Mansour
Nationalité : anglais
Sortie le 8 août 2018

Dans le Londres du 19eme siècle, Mary Shelley, issue d’une famille d’écrivains, cherche sa voix. Elle rencontre un jour Percy Shelley avec lequel elle s’enfuit, avec sa soeur Claire. Tous trois évolueront de façon chaotique dans une société dans laquelle ils ne se reconnaissent pas vraiment. Un jour, lors d’une soirée, et à la faveur d’un pari, Mary crée le personnage de Frankenstein.  

Un trio hors du cadre de la société

_R7A3097.jpg

Mary, 16 ans, vit dans à Londres au XIXeme siècle, à l’époque où l’émancipation de la femme n’est pas encore de mise. Cependant, issue d’une famille d’écrivains, elle en prend la voie tout naturellement, et ce, même sans avoir connu sa mère, décédée quelques jours après sa naissance. Sa mère, Mary Wollstonecraft était déjà elle même très en avance sur son temps, étant l’auteur de Défense des droits de la femme, publié en 1792. Mary a ce féminisme dans le sang, et celui-ci la suivra tout au long de son parcours.

En effet, Mary est anti-conventionnelle, elle est fougueuse et veut vivre une vie d’aventures et de liberté. Alors, lorsqu’elle rencontre Percy, elle tombe éperdument amoureuse, contre l’avis de son père et sa belle-mère. Elle s’enfuit tout de même avec lui, en emmenant sa soeur Claire. Ils vivent ainsi un trio qui ne correspond pas aux codes de l’époque, et même si elle fait mine de bien s’en accommoder, elle regrette parfois ce choix, surtout quand elle voit son Percy flirter avec Claire.

Cependant, leur vie leur convient à tous les trois et ils évoluent chacun dans leur art. Mary gardera toujours en tête le conseil de son père “Ne cherche pas à copier les autres, cherche ta voix”. Elle la trouvera un jour, malgré une chemin semé d’embûches dues à la société et à son statut de femme.

Être femme dans une société d’hommes

Être une femme, à l’époque, n’était pas chose facile. Mais être une femme auteure était quasiment inespéré. Mary a vécu avec l’espoir de suivre des traces de sa mère. Elle griffonne sur son carnet, adossée à sa pierre tombale, espérant sûrement y trouver l’inspiration. Elle aime les écrits qui font peur, qui font trembler et sursauter.

Dans une vie alternée entre pauvreté et richesse, difficile d’y trouver des repères solides. Chaque jour est une lutte, un recommencement, une quête de liberté. Alors que le trio est en voyage en Suisse dans l’immense demeure de l’excentrique Lord Byron, un pari est lancé : chacun devra écrire une histoire de revenants. Mary se jette à corps perdu dans ce défi. Elle y créera le personnage de Frankenstein, reflet de sa propre existence.

Dans la lignée de Wajda, sorti en 2012, premier long métrage officiel en Arabie Saoudite, Halifaa Al-Mansour signe ici un nouveau portrait de femme qui ne correspond pas aux codes de la société dans laquelle elle vit, mais sans jamais baisser les bras.
Frankenstein reste, aujourd’hui encore, un monument de la littérature, et il est bon d’en savoir plus sur la façon dont il est né, et de se rendre compte qu’en étant femme, la publication fut une lutte longue et acharnée.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *