LE GRAND BAL

Documentaire réalisé par Laetitia Carton
Nationalité : français
Sortie : 31/10/2018

Il y a peu de temps que j’ai commencé à m’intéresser aux documentaires. Dernièrement j’ai eu la chance d’en découvrir quelques uns très bons et Le Grand Bal en fait partie. Ce que j’apprends au fur et à mesure de ces découvertes, c’est qu’un documentaire est loin d’être une simple reproduction d’un sujet sous forme vidéo. C’est bien plus que ça.

Par ce documentaire, Laetitia Carton nous fait découvrir un événement qui n’est à priori pas très connu. Un bal sur une semaine, regroupant des gens (2500 personnes en moyennes), qui vont danser quasiment non stop, jour et nuit. Pour en dire un minimum sur l’événement (qu’on a découvert en regardant le film), la journée sont proposés des ateliers autour de la danse, des cours pour les débutants et même pour les danseurs confirmés. Le soir, le bal commence … et s’arrête jusqu’à épuisement. Chacun fait comme il veut. Vient le nombre de jours qu’il veut. Vient participer aux ateliers ou pas, danse jusqu’au petit matin ou pas.

Au delà de la découverte d’un festival de danse, il s’agit d’un film sur l’homme, l’humain. Les festivaliers sont réunis grâce à une passion commune mais c’est avant tout la proximité, les liens qui se créent, les contacts avec l’autre, qui sont mis en avant. Forcément, quand on danse, on touche l’autre. Cette sensualité du contact avec l’autre sans aucune arrière pensée car la danse, c’est ça …

Laetitia nous offre un documentaire riche, des plans longs, totalement immersif, au son de la musique. Pas besoin ou peu besoin de plus pour entrer totalement dans le film. On se laisse entraîner par la musique et le tourbillon des danseurs. On se sent comme eux, coupé du monde, et de l’extérieur.

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *