HUCKLEBERRY FINN

Pièce musicale adaptée du roman de Mark Twain par Didier Bailly et Hélène Cohen
Musique : Didier Bailly, MeS : Hélène Cohen
Actuellement au Théâtre de la Huchette 

Huckleberry Finn, c’est pour beaucoup d’entre nous un personnage de notre enfance. Parce qu’il s’agit d’un ami de Tom Sawyer et que nous avons tous, enfant, été amis avec lui, en rentrant de l’école. Huckleberry Finn c’est le gamin qu’on suivait, pieds nus, dans la campagne du Mississipi. Seulement, Huckleberry Finn, ça n’est pas seulement le gamin qui vagabondait avec Tom en essayant de ne pas se faire prendre en pleine école buissonnière. C’est bien plus que ça. 

Si Tom Sawyer est totalement adapté à un jeune public, on ne peut pas dire qu’il en soit de même pour Huckle. Même si les enfants sont bien évidemment les bienvenus, ici, les spectateurs découvrent la réalité de l’esclavage des noirs au 19eme siècle dans le sud des Etats Unis. Chaque bonne famille a son esclave. Car Mademoiselle Watson, chez qui vit Huckle, n’est pas une mauvaise femme. Elle fait d’ailleurs tout pour rendre agréable la vie du garçon, sachant les épreuves qu’il a subit, la disparition de sa mère, l’alcoolisme de son père. Elle a donc son esclave, qu’elle traite bien, mais, loi du marché oblige, qu’elle n’hésite pas à vendre au meilleur prix quand ça se présente. 

Et voilà Huckle et Jim, l’esclave, qui s’enfuient, chacun pour leurs propres raisons. Huckle veut échapper à son père, Jim veut échapper à son nouveau propriétaire. Sur un radeau, ils voguent sur le Mississipi jusqu’à la zone libre. Qu’ils atteindront après de nombreux obstacles. 

La mise est scène est juste ingénieuse. Sans en dévoiler trop, on est plongés dans l’aventure, par tous les moyens, le décor étant de base assez simple. Les paroles des chansons nous prennent au ventre et la voix limpide de Morgane L’Hostis est saisissante. 

Un spectacle à voir absolument. Pour l’histoire qu’il ne faut pas oublier, pour la performance des acteurs, pour la composition de ce spectacle qui n’aurait pu être autrement. 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *