A BREAD FACTORY Part 1 : Ce qui nous unit

Film de Patrick Wang
Nationalité : américain
Sortie le 28 novembre 2018

Il y a quarante ans, Dorothea et Greta ont investi une vieille usine à pain pour la transformer en centre culturel. Elles y accueillent des adultes, des enfants, dans un esprit familial, pour les initier à l’art, sous toutes ses formes. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva … Les subventions qui font vivre ce centre sont menacées d’être transférées à un nouveau théâtre « moderne ».

Le film est en lui même une lutte. Pas une lutte contre la modernité ou l’évolution, comme on pourrait le penser d’un premier abord. Mais une lutte pour l’art. Qu’on aime ou pas la nouveauté, et ce qu’apportera le nouveau théâtre, on ne peut pas être insensible à une association qui vit depuis 40 ans dans une petite ville, ou tout le monde se connait, se côtoie. La ville se retrouve donc entre les deux camps, à devoir voter pour l’un ou pour l’autre. Le thème est fort, surtout à notre époque où nous sommes finalement tous tiraillés entre le confort de la modernité et la nostalgie de l’ancien.

Avec la Bread Factory comme personnage principal, les personnages d’univers variés qui gravitent autour (et surtout dedans), et le thème fort qui relie le tout, le film apparait comme un conte autour de la nostalgie des années où les petites villes se suffisaient, où les habitants étaient les seuls acteurs, où ils étaient ensembles. De fait, Patrick Wang choisit de faire intervenir des personnages très différents, tant en âges, qu’en origines, qu’en métiers, et de les réunir grâce à ce lieu qui est comme leur propre maison. Chaque scène est minutieusement travaillée pour en faire ressortir l’essentiel : ce qui les unit.

Patrick Wang signe un film grand, beau et fort. On s’attend pourtant bien à ce que la fin soit heureuse. Car c’est ce qu’on veut tous en regardant le film et pourquoi finir dans la tristesse de voir un lieu qui plairait à tout le monde disparaitre ? La suite dans la Partie 2 qui sortira en janvier 😉

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *