Louise Weber dite La Goulue

Une pièce de Delphine GUSTAU
Mise en scène : Delphine Grandsart et Delphine Gustau
Distribution : Delphine Grandsart et Matthieu Michard à l’accordéon
Jusqu’au 25 juin à l’Essaïon Théâtre 

Louise Weber, de son pseudonyme La Goulue, fut l’une des plus renommées des danseuses du Moulin Rouge, au début du XXeme siècle. Aux côtés d’autres filles comme La môme Fromage ou Grille d’Egout, elle évolue dans ce Paris mal famé où le risque est partout, surtout pour une femme seule … 

Née en 1866, elle se retrouve seule avec son père après le départ de sa mère. Déjà, Louise danse devant son public. A 6 ans, son père l’emmène aux bals de l’Elysée Montmartre. Elle en gardera le goût, alors que son père, mutilé de guerre, l’envoie chez les religieuses … desquelles elle partira dès 16 ans pour vivre avec son compagnon. 
Delphine Grandsart incarne à la perfection une Louise comme on l’imagine : Libre, directe, parisienne. Grace à une mise en scène très bien imaginée, Louise nous apparait à la fin de sa vie, puis remonte dans le temps pour nous apparaitre plus jeune, à l’époque de sa gloire, puis en enfant … Toute une vie à l’envers nous est contée, ponctuée de chansons au son de l’accordéon de Matthieu Michard. 

Une pièce qu’il serait dommage de rater, tant pour le grand nom dont il est question, que pour la vie parisienne de l’époque dont il est question dans la pièce. Courrez-y, la pièce se joue jusqu’au 25 juin 2019 ! 

Soyez le premier à partager cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *